traversée du Malinvern

Publié par Christian le

Accueil Forums Comptes rendus Alpi traversée du Malinvern

Vous lisez 1 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #1920
      Christian
      Participant

      Malinvern depuis le Pas du loup (Isola 2000)

      Casqués encordés, nous sommes partis du Pas du Loup à 10h pour remonter la longue arête qui devait nous mener par le sommet W, au sommet final du Malinvern E à 2938 m. Puis
      terminer la traversée par la baisse de Druos.
      Depuis le RDV d’Antibes à 6h, j’avais eu le temps de faire connaissance avec Christophe G, élément primordial de toute initiation. D’ailleurs c’était plutôt une reprise. Très
      amateur de connaissances en alpinisme, j’ai pu le briffer, notamment sur le fonctionement du club.
      La traversée a été vraiment alpine, à corde tendue, quelques longueurs assurées, corde raccourcie sur la fin. Le matos a chauffé, cordelettes, friends et notre jocker de 26m (+ un
      brin de secours dans le sac). On a trouvé un vieil anneau sur becquet et un clou au cours de nos longueurs plus sportives. Le choix du cheminement est à la fois l’un des intérêts de
      la course et sa difficulté (on n’est pas censé dépasser le III+/4+) et il faut faire vite (risque orageux de fin journée).
      Nous avons trouvé ça très beau, Christophe « repreneur » a été secoué et a vraiment bien « assuré ».
      Nous étions au sommet à 14h.
      Pour Christophe, la surprise venait aussi d’un projet en parti vu comme une rando alpine un peu musclée. Le topo que l’on trouve pour cette voie (en dehors de mon vieux Paschetta
      qui m’avait permis de traverser cette arête, il y a une quarantaine d’années) est le site Altituderando, course décrite par le jeune Raphaël. Il a décrit de très nombreux
      itinéraires dans le cadre d’une pratique de rando alpine qui a évoluée sans doute vers l’escalade et l’alpi dont il utilise le vocabulaire avec un enthousiasme de découvreur qui n’est
      pas sans danger de lecture…Donc pour la description, seule existante, on peut la lire soit avec un oeil de randonneur exalté soit un oeil d’alpiniste débonnaire. Bref toujours
      regarder à deux fois ce qu’on trouve sur internet…
      Donc de l’escalade avec de bons passages, non attendus par Christophe, pour cette vrai voie d’alpinisme (PD+ à AD-). Il y a bien dans Le Guide du Mercantour de JP Gass une voie
      dite arête SW n°39 par Daglio et al. en 1938 notée PD pour 2h mais des plus succintes…?
      Le rocher granitique présente beaucoup de reliefs et de prises mais demande de l’attention et de la délicatesse.
      Bonne bière en station (Isola) vers 17h, après nos 1055 m de dénivelé+, et casse croûte près du lac de Terre rouge.

      Christian

    • #1921
      Christophe
      Participant

      Merci Christian pour la découverte de cette magnifique arête.

      Je confirme que pour une reprise, j’ai transpiré notamment à 2 passages où je ne voyais pas les prises.

      J’ai pris beaucoup de plaisir à cheminer dans tes pas accompagné de nos riches discussions.

      Hâte de repartir à tes cotés!

Vous lisez 1 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.