Cime de l'Argentera par l'arête Sud

Publié par Seb Garcia le

Accueil Forums Compte rendus Alpi Cime de l'Argentera par l'arête Sud

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #1039
      Seb Garcia
      Participant

      Avec Christian, on avait déjà parlé d’aller faire l’arête Sud de l’Argentera il y a quelques semaines, mais la (mauvaise) météo nous avait obligé à reporter.

      Ce weekend fut le bon!

      Le refuge de Remondino étant fermé, nous décidâmes de monter les affaires de bivouac. Et comme on ne savait pas ce qu’on trouverait comme eau à proximité du refuge, il nous fallut prendre chacun plusieurs litres d’eau. Bref, si on y ajoutait la bouffe du soir, le petit déj et le matos de montagne, les sacs promettaient d’être assez lourds.

      Christian proposa tout d’abord de partir du Boréon pour rejoindre le refuge de Remondino par le col Guilié. Sentant que le retour dimanche par l’option boréonne avait un bon potentiel de Polasserie©, je fis pencher la balance vers une solution bien plus sage, c’est à dire un banal départ côté italien, depuis la fin de la piste, au Piano de la casa del Re.

      Rendez-vous fut donc donné samedi à 13h à Chullanka. Le temps de faire la route et de monter au refuge, il était déjà 18h. On trouva le refuge d’hiver bien étroit, bien sombre et bien rempli. Par contre, à quelques dizaines de mètres du refuge, Christian nous trouva un terrain suffisamment plat pour ne pas regretter d’avoir monté le matos de bivouac. Le temps de dérouler les tapis de sol et duvets, d’avaler notre repas et il faisait nuit. Nuit est un bien grand mot tellement la lune, qui était pleine ce soir-là, nous éclaira dès qu’elle passa au dessus de la ligne de crête.

      Dimanche, le réveil sonna à 7h30. Parti à 8h du bivouac, on arriva à 9h au collet de Freshfield, attaque de la voie. N’ayant pas trouvé la nuit assez récupératrice à mon goût, je proposais alors à Christian de passer devant. Ce qu’il se fit une joie d’accepter! On commença à grimper sur le flanc gauche de l’arête. Le rocher, à l’ombre donc, était assez froid mais pas suffisamment pour attraper l’onglée. La pointe Purtscheller fut rapidement atteinte. Puis la pointe Genova. La Cime sud de l’Argentera était alors toute proche, quand atteignant la crête faitière, on se retrouva en plein vent. En quelques secondes, l’ambiance changea radicalement. La température chuta et les sangles autour de nos bustes se mirent soudainement à vouloir s’envoler. Le sommet fut tout de même atteint après un peu plus de 4h30 d’une grimpe vraiment agréable sur un rocher généralement très bon.

      Il ne nous resta plus alors qu’à redescendre au col dei Detriti par la surprenante vire de la voie normale, puis au refuge Remondino d’où, les sacs refaits avec le matos de bivouac, on n’avait plus qu’à continuer jusqu’à la voiture. Sur la route du retour, on ne put s’empêcher de s’arrêter pour une pizza, ni de passer 20 minutes à regarder les minutes lentement s’écouler à l’entrée du tunnel de Tende. Bref, il était déjà 23h30 quand on arriva à Chullanka.

      En conclusion: un chouette weekend, un chouette sommet et une chouette voie! Tellement chouette que Christian a finalement décidé de l’intégrer dans sa liste des 50 voies pour ses 50 ans d’alpinisme. Et vus les critères qu’il s’impose, c’est pas peu dire!

      Seb

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.